#RomConZom

Non, ce n’est pas une onomatopée ronflotée sous sommeil enduit par l’ennui du confinement en banlieue bruxelloise, pas plus qu’un nouveau jeu de bruitage de  vieille tondeuse avec la bouche (quoique, y’a de l’idée, là…).

Pour les amateurs de cinéma de qualité et d’exception, dont je suis, bien sûr (entendez « je-me-farcis-tous-les-films-de-série-Z-depuis-la-nuit-des-temps » sans honte et même avec une pointe de fierté potache), les RomComZom sont des romantic comedies…with zombies. Que-ouah ?! Vous n’en avez jamais vu ? m’enfin, foncez direct chez votre pourvoyeur le plus proche et matez-vous un bon petit « Shaun of the Dead », « Pride and Prejudice with Zombies », « Warm Bodies », « Red vs Dead »…damn ! n’importe quel film de zombies, en fait, parce que c’est quand même trop jouissivement drôle : « Poultrygeist », « Black Sheep », « Zombieland », « Juan of the Dead », etc. (Hey, où tu vas, toi ? range cette veste tout de suite et retourne dans ton salon, je parle de Netflix, Amazon Prime, les sites de VOD – video on demand….le NET, quoi. Déconne pas, surtout et RESTE CHEZ TOI ! )

Bon, alors, quel rapport avec moi ? outre le fait que je suis une grande amatrice de ce genre de cinéma ? auc… ah si ! voilà, ça me revient :

Ces derniers mois, je pense que je l’avais déjà évoqué, j’ai traversé une période de Résistance intense. En gros, dès que je me mettais derrière mon bureau, je me trouvais une excellente excuse pour faire à peu près tout et n’importe quoi sauf écrire. Je vous jure, c’est allé si loin que j’ai regardé,en entier, la série Chesapeake Shores et j’ai même récidivé devant Virgin River….là, j’avoue, j’ai honte parce que ces deux-là, c’est quand même mauvais de chez mauvais, du style à vous faire saigner des yeux tant c’est mal joué et du niveau de l’électroencéphalogramme plat question intrigue et tension dramatique (et encore, je parie que l’EEG plat, c’est un roller-coaster fou à côté). C’est vous dire à quel point j’étais prête à faire tout et n’importe quoi, sauf écrire. Enfin, sauf écrire, sauf écrire…un livre.

Oui, parce que…

***INTERLUDE***

Petite leçon de vocabulaire corliérien :

  • Ecrire : faire métier d’écrivain, composer, rédiger des livres, des romans, des recueils de nouvelles.
  • Scénariser : faire métier de scénariste.

Croyez-moi, il y a une différence, et de taille. Du style différence entre le plan d’architecte et la maison finie, vous voyez. Attention, ça ne veut pas dire que le métier de scénariste est plus simple (loin de là et les challenges de l’écriture scénaristique ne manquent pas, mais ça n’est pas le sujet de ce billet, je réserverai ça pour une autre fois), c’est un autre métier, c’est tout.

***FIN DE L’INTERLUDE***

Donc, disais-je, voilà des mois que, question bouquin, je tourne autour du pot, j’écris trois lignes puis je décide que c’est très mauvais et donc j’arrête, je vois tous les défauts et aucune qualité à ce que j’écris, je saute d’une idée à l’autre parce que j’ai toujours plein d’idées, mais à force de ne pas finir (au moins 4 nouvelles idées valables, 3 bouquins entamés, 15 chapitres en tout, 150 pages A4, 45000 mots), j’ai fini par arrêter de commencer….bref, je me traîne comme un gros zombie de la plume, le cerveau bouffé par la Résistance (sale teigne).

Puis est arrivé le confinement et son contingent d’initiatives pour tromper l’ennui, l’écriture en première ligne, notamment avec le NaNoWriMo (National November Writing Month, une initiative annuelle où le but est d’écrire 50000 mots en 30 jours – sur le mois de novembre) qui a lancé le #StayHomeWriMo…vu qu’on est bloqués, autant écrire.

Et c’est là que m’est venue cette idée stupide : vu que je suis en mode Zombie et qu’on est Confinés (à mon avis pour encore un bon bout de temps), pourquoi ne pas en profiter pour me forcer à retrouver l’inspiration et la plume en vous écrivant un petit Roman-feuilleton ? le #RomConZom, roman con(finé) con(tre) la zombitude…

L’idée : à la façon des romans populaires du XIXème siècle, le but est de publier une histoire en feuilletons. Alors, pour me ménager une reprise en douceur, je débuterai par une publication bi-hebdomadaire, les mercredi jeudi et samedi lundi, avec le secret espoir de pouvoir accélérer le rythme pour arriver à une publication quotidienne. Comme mes talentueux et moins talentueux prédécesseurs, mes seules contraintes seront de i) vous ménager un rebondissement à chaque publication et ii) vous divertir. Je ne garantis aucunement la cohérence de l’oeuvre en devenir, d’autant plus que je n’ai à ce stade encore aucune idée de ce que je vais vous présenter pour le premier épisode.

Bref, si l’aventure vous tente, rendez-vous le mercredi 1er avril pour le premier épisode de « L’Anneau du Levant »*

*traduction libre et enlevée de « Ring Est » :p
zombisa
souvenirs du BIFFF 2011

commentaires

  1. Vivement mercredi chère Isabelle! Je suis certain que ça va juste valoir le coup et qu’on est parti pour une suite enivrante et qu’on en redemandera.

  2. Ha, que ça fait plaisir ce retrouver ton écriture! (j’adore l’interlude 😉 )
    Je te suivrai, et avec grand plaisir, je me régale d’avance, allez zou, au boulot!

    • Margaux devra être ressortie de ses cartons un jour (je regrette de l’avoir arrêtée en si bon chemin, d’autant plus que l’actualité me prouve que ce que je voulais faire avec elle et les thèmes que je voulais aborder étaient très justes)….mais elle mérite plus qu’un roman-feuilleton de reprise 🙂

  3. S’il fallait qu’on t’enferme pour que tu retrouves une étincelle d’inspiration #misery 😉💪🤘

  4. Les « idées stupides », voilà ce que j’aime. J’arrive pour te lire et rattraper mon indécent retard.
    Superbe photo !

  5. Tu m’as bien fait rire avec ton explication. Quelle imagination ! 😀😆
    Quant à la photo, j’adore, elle est trop drôle. 😂
    J’espère que depuis le début de tes aventures, tu t’amuses bien ?
    A bientôt Isabelle. Suis à l’épisode 4 à lire. C’est super. Malgré le passage de l’encéphalogramme plat 😂
    Comment es-tu arrivée à le faire démarrer ? Tu as secoué ce cerveau ? Ou tu l’as mis sur secteur ?

    • Oui, ça me fait un bien fou d’avoir de nouveau des personnages à faire vivre. J’espère bien que mes intrigues ne sont pas du niveau de l’EEG plat…j’essaie de mettre un peu de peps dans ce que je fais, quand même 😂😂. Pour le reste, mes amis et moi sommes de grands inconditionnels du déguisement (rôlistes, c’est obligé)….donc je peux en ressortir pas mal de mes placards, des photos dans le style ^^. Ravie que tu aimes les aventures d’Ophélie et Martin !

Laisser un commentaire