Untitled design (9)

Ça a l’air confortable, comme ça, mais en réalité, c’est très déstabilisant. Vous avez beau chercher, ouvrir grand la bouche puis la refermer comme un poisson qui s’étouffe, vous ne trouvez rien à dire qui puisse convenir à la situation. Oh, et puis bast ! Puisque votre double s’est pris le délire de vous embarquer dans cette histoire, c’est qu’il a prévu la suite. Après tout, vous auriez prévu la suite, si c’était vous qui aviez organisé cette rencontre. Et vu que votre double, c’est aussi vous, il est inévitable que vous, enfin que lui ai préparé quelque chose. Cela vous fait presque mal à la tête rien que d’y penser.
Votre trouble n’est bien sûr pas passé inaperçu car, de l’autre côté de l’écran, votre alter ego se penche en avant, comme pour réduire encore davantage la distance pourtant infinie qui existe entre vous. Malgré vous, mû par un réflexe instinctif, vous vous penchez également, en confidence.
– Merci d’avoir fait le déplacement jusqu’ici.
C’est tout ? De toute évidence, votre perplexité se lit sur votre visage, car votre double part d’un grand éclat de rire qui résonne et se répercute dans la pièce en 5.1 dolby surround. Il vous atteint de plein fouet et vous sentez les nuages s’amonceler sur votre front. Vous n’aviez pas conscience que vous pouviez être si vexant(e).
– Excuse-moi, embraye-t-il entre deux hoquets. Ça va passer
Il semble bel et bien lutter contre le rire, ce qui ravive votre colère. L’orage n’est plus très loin, désormais. Il vous faut des réponses. Et plus vite que ça !
Cependant, et parce que les doubles schizophrènes sataniques sont rarement coopératifs, voilà que le vôtre, après avoir récupéré tout son sérieux, plante ses – vos ! – yeux dans les vôtres (on passera sur le côté kaléidoscopique psychédélique du procédé)
– Je vais tout t’expliquer, mais d’abord, il faut que tu répondes à cette simple question : ta profession te rend-elle heureux ?

C’est une question sérieuse et qui mérite qu’on prenne le temps d’y répondre. Prenez quelques minutes pour y réfléchir avant de passer à la suite.

Si vous voulez répondre oui, cliquez sur ce lien.
Si vous voulez répondre non, cliquez sur ce lien.