commentaires

    • j’avoue qu’entre la glycine, les roses, le lilas, le chèvrefeuille et le muguet, mon jardin embaume…et vibre de toute l’activité de nos amis pollinisateurs 🙂

    • j’ai poussé des cris de joie quand j’ai découvert ce lilas dans le jardin (il se mourrait derrière un énorme rhododendron et sous le liseron)…j’ai malheureusement tué le rhododendron en dégageant le lilas, ça reste mon seul regret sur ce jardin (mais ma petite azalée qui décorait la terrasse de mon appartement a vite trouvé sa place et s’étend comme une folle depuis)

  1. Hello Isabelle
    Dans vos jardins ou dans ceux des autres, les fleurs parfument l’air et ravissent nos yeux 😆
    Hier, j’ai vu beaucoup d’énormes roses et j’avais aperçu du muguet il y a une quinzaine de jour.
    Ce temps figé a au moins cet avantage de nous donner le loisir d’admirer la Nature.
    Il est beau ton lilas.
    bon dimanche en pluie ou pas
    e-bisous d’O.

    • Dans le quartier, il y a trois écoles qui s’affrontent sur trois jardins mitoyens…mon voisin de gauche aime le rien, son jardin est juste une énorme pelouse verte; mon voisin de droite aime l’ordre et la structure, son jardin est donc composé de haies coupées au carré, de buissons taillés et d’une pelouse en green de golf…chez moi, j’aime la nature pour ce qu’elle a de fou, de poétique et de chaotique : ma pelouse est parsemée de pâquerettes et de pissenlits, les clématites, glycines, rosiers, lilas, chèvrefeuilles et trompettes de jéricho montent à l’assaut de toutes les parois possibles (le chèvrefeuille a envahi mon saule tortueux et la haie de cyprès du cimetière…les trompettes de jéricho aussi…en septembre, on voit leurs fleurs colorer les cimes des cyprès avec beaucoup d’insolence ^^), les campanules, primevères et azalées s’étendent au ras du sol et j’ai aussi des pivoines, de l’ail des ours, du thym, de la lavande, des buddleias (arbres à papillons), des lys, des iris, des…bref, mon jardin est une fête pour les oiseaux et les insectes…et mon chat qui se dore sous le chèvrefeuille

  2. Respirer l’odeur des fleurs plutôt que celui des gaz d’échappement est un pur bonheur! Avec ce confinement nous sommes gâtés:)
    Le lilas embaume,le muguet, la viorne odorante !
    Merci pour cette belle photo,l’odeur vient jusqu’à moi

  3. On en a offert hier à ma belle-mère, 92 ans, que nous n’avions plus vue depuis cinq semaines … masqués et à distance réglementaire évidemment!

    • L’assouplissement du confinement pour les maisons de repos et les personnes seules était la seule chose humaine à faire. Distanciation physique, oui, mais jamais sociale ! Nous avons plus que jamais besoin de nos liens, de les resserrer, de retrouver notre humanité. Tous mes voeux de santé et force à ta belle-mère !

    • tu peux toujours l’ajouter dans la liste…elle reste ouverte pour toute la semaine (sinon les gens risquent de ne pas voir ton lien perdu dans les commentaires 😉 )

Laisser un commentaire