commentaires

    • Pas le mien. C’est un vrai « chat de famille », il doit toujours être près de nous. Il aurait pu se retirer dans ses pénates, tranquillement, toute la période du confinement, mais il préférait nous suivre comme un petit chien, en balade, dans le jardin, le salon, la chambre et même les toilettes…impossible de vivre sans l’avoir près de moi 😆

    • Je dois lui en mettre sur le bout des oreilles…c’est même pas une blague, les chats blancs sont très sensibles. Le souci, c’est qu’il n’aime pas trop ça, donc c’est un peu la croix et la bannière.

      • Je ne blaguais pas non plus. Les chats blancs sont sujets aux carcinomes épidermoïdes en lien probable avec une exposition au soleil… Bon courage pour la prévention !!!

      • Ah ben voilà. J’ignorais tout ça avant d’avoir Peppino, pourtant Morticia était aussi toute blanche, mais soit c’est une découverte faite il y a peu, soit mon véto ne l’a découvert qu’il y a peu (parce que dès qu’il a eu Peppino en visite, il m’a rappelé que je devais lui protéger les oreilles). Bref, pour Peppino, je dois aller chercher de la protection pour bébé/enfant de façon à ce que s’il l’ingère, ça ne lui fasse pas de mal.

      • Il y a une trentaine d’années j’avais scooter qui était blanc avec qqs taches ici et là… Il a eu un cancer du nez… C’est ainsi que j’ai appris cette particularité chez les chats blancs et/ou crème… 😕

  1. Hello Isabelle
    Un nouveau poste d’observation ? 😆
    Y’a sûrement une bestiole cachée là-bas…
    Bon dimanche et gros bisous

      • 😆
        Dis lui de la part de Natty qu’il a bien de la chance, ton Minet 😆
        Fais lui des caresses de ma part
        Bonne semaine à toi et gros bisous

      • Il répond, je cite :  » quand il y en a pour un, il y en a pour deux. Qu’elle vienne, la copine »… Mon chat ignore royalement le confinement

      • Merci pour l’invitation que Natty décline 😉
        Sortir de chez elle, elle n’y pense même pas !
        Une fois par an pour aller chez son véto et c’est du sport !
        bises

    • C’est un bonheur absolu, j’avoue. Tous les jours, je vais m’y ressourcer, surtout sous le saule où viennent pépier tous les volatiles du quartier (je fais « l’inventaire » du jardin tous les jours : mésanges, rouge-gorges, accenteurs mouchets, 1 pic épeiche, merles, pies, pigeons, moineaux) …et ils s’habituent à moi, j’ai failli avoir une mésange sur l’épaule hier, elle n’a réalisé qu’au dernier moment que son futur perchoir était vivant :). Et Peppino avait en effet repéré une souris (une minuscule musaraigne), malheureusement inaccessible.

    • Non, il guettait une proie potentielle…qui lui a filé entre les pattes (ou plutôt l’a nargué, bien à l’abri derrière le grillage de la clôture)

    • C’est exactement à ça qu’il m’a fait penser : un bouquetin. Je trouvais ça drôle qu’il profite de mon « puits-compost » pour guetter une proie potentielle.

    • J’avoue que je suis une fan inconditionnelle de cette partie de mon jardin…et que j’attends avec impatience que, dans l’autre partie, les glycines, clématites, rosiers et vignes aient bien tout envahi aussi ^^

    • Je m’y retire aussi, avec mon ordinateur, pour écrire. J’habite malheureusement très près de l’autoroute, donc il n’est pas aussi calme que je le voudrais, mais sous le saule, les oiseaux gagnent la « guerre du bruit »

  2. Coucou Isabelle
    Hier matin, on ne pouvait plus mettre nos liens.
    Je repars chez moi et je reviens avec mon lien du SS
    Bonne semaine
    bises d’O.

Laisser un commentaire