commentaires

  1. Eh oui, un coup de pouce à la nature en hiver ! Pour l’instant, je n’ai encore rien mis : il ne fait pas assez froid et les moineaux trouvent largement ce qu’il faut dans leur environnement. Mais dès qu’il se met à geler durablement, je remplis les mangeoires 🙂
    Bon dimanche, Isabelle 😀

  2. Ah c’est rigolo, je suis en plein dedans aussi !
    Un vrai spectacle de voir les passereaux acrobates affamés !
    Et hier, pour la 1ere fois, j’ai installé dans un arbre en face, un nichoir à mésanges … j’aimerais bien que ça marche !

    • j’ai aussi deux nichoirs, un contre la façade de la maison, un contre un arbre tout au fond du jardin. Je n’ose aller voir, en espérant qu’ils y trouvent abri

    • J’ai un chat, il ne les embête pas du tout (pourtant, c’est un chasseur). Je pense qu’il a compris que c’est une question de survie : dès que je vais mettre à manger pour les oiseaux (j’ai plusieurs mangeoires et aussi deux endroits où je mets des graines au sol, certains oiseaux cherchant leur nourriture naturellement au sol), il reste à la maison le temps que la nourriture disparaisse. Et s’il observe les mangeoires dans les arbres, c’est à distance respectable, pour les laisser tranquille. J’avoue que je suis très fière de mon Peppino…et j’ai de plus en plus d’oiseaux (mésanges, merles, etc) dans le jardin

      • Graines ou pas, Capsule est intraitable… Je réussis parfois à en sauver de ses pattes quand il les ramène vivants…

  3. Hello Isabelle
    En voilà encore des gâtés 😆
    Mais ils ne font aucun effort pour trouver eux-mêmes leur pitance, ils savent où aller pour se restaurer 😆
    On pense à tort que les petits oiseaux disparaissent. En ville, beaucoup de gens donnent ces aliments aux oiseaux.
    Si ça doit les faire revenir, alors, il faut le faire !
    Bon dimanche et gros bisous

    • Nous avons assisté à une catastrophe aviaire, ici. Nos petits passereaux sont tombés comme des mouches et les organismes de protection de la nature ont donc incité les gens à nourrir les oiseaux et leur offrir des nichoirs pour leur permettre de se repeupler. Déjà que j’ai le fond du jardin spécialement adapté pour les hérissons et les insectes en tous genres, ajouter quelques mangeoires et nichoirs pour nos jolis oiseaux, c’était évident. Prochaine étape : les nichoirs à hirondelles et à chauve-souris.

    • Peppino, assez étrangement, ne leur fait rien du tout. C’est même assez drôle : il m’accompagne quand je vais leur donner à manger, mais retourne en courant dans la maison dès que j’ai fini…et n’en sort plus tant que la nourriture est là (du moins, celle au sol, pour les mangeoires, il évite juste de s’approcher trop près des arbres). On dirait qu’il sent que c’est pour les aider et, du coup, il ne leur fait rien. Il est trop top, ce Peppino !

    • j’avais fait ça, au début…puis j’ai remarqué que mon félin ne les chassait pas du tout. Au contraire, il les laisse tranquille le temps qu’ils mangent. Je dois avoir le seul félin écolo de la terre ^^

  4. Pareil chez moi: graines, cacahuètes (décortiquées ou pas), bâtonnets de graisse avec graines…en hauteur dans les arbres. Il y a un véritable ballet d’oiseaux, les petits adorent les regarder.
    Bon dimanche.

    • voilà ! cela dit, j’avais trouvé un jeune merle tombé du nid très tard dans l’année (septembre, je pense) et ça m’avait alertée sur le fait que nos oiseaux, déboussolés, n’auraient sans doute pas l’occasion d’hiverner….je préfère donc les nourrir et m’assurer qu’ils survivent

Laisser un commentaire