commentaires

    • alors là, aucune idée…de ce que j’en sais, c’est le seul endroit où elles trouvent de l’eau douce (elles descendent des « montagnes » tous les jours pour rejoindre la mer et s’arrêtent toujours à cette piscine), donc elles en profitent, au grand dam du propriétaire qui essaie, en vain, de les chasser

    • entre ça et les petits lézards qui venaient se reposer sur mes pieds et léchouiller la sueur de mes mains, j’avoue que Majorque a conquis et apaisé un peu mon coeur 🙂

    • Apparemment, ça arrive tous les jours. Le Mâle m’a confié prendre son café tous les matins sur la terrasse pour apprécier le spectacle du défilé de chevrettes vers la mer avec arrêt à la piscine 🙂 Cette photo est une preuve du rituel, vu que je l’ai prise le seul et unique jour où j’ai rejoint Le Mâle et les filles en vacances 🙂

    • Oh, elles posaient volontiers, ces chevrettes…ici, j’ai pris la première, mais bientôt, elles étaient 4 (et un bouc !) a se répartir autour de la piscine

  1. « Ah ! la brave chevrette, comme elle y allait de bon cœur ! Plus de dix fois, je ne mens pas, Gringoire, elle força le loup à reculer pour reprendre haleine ». — (Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, La chèvre de monsieur Seguin)

  2. Les biquettes sont audacieuses !
    Une scène vraiment mignonne. Espérons que l’eau de javel ne lui fera pas tourner le lait 😆
    Bises d’O.

Laisser un commentaire