Les enfoirés de Bruxelles

Non, rien à voir avec les Restos du Coeur, même si j’éprouve le plus profond respect pour l’héritage humanitaire de l’homme à la salopette ! Les enfoirés dont je vais vous parler, s’ils ont tous un bon fond et un coeur grand comme ça, avouons-le, ne se réunissent pas tous les jours pour servir de bons petits repas chauds aux familles dans le besoin. Quoique. D’aucuns pourraient arguer qu’à leur manière, ils concoctent une nourriture essentielle pour l’esprit (et qui pourrait servir à certains démunis du caisson).

Ben oui, mes enfoirés à moi sont les auteurs et autrices qui, d’ici un peu moins d’un mois, se réuniront pour la grande messe bruxelloise annuelle de la littérature : La Foire du Livre de Bruxelles.

Cette année est de plus exceptionnelle : la Foire fête ses 50 ans.

Alors, qu’aurons-nous au programme ?

D’abord, et Oth, j’en suis sûre, sera super content de l’apprendre, mais la foire débutant le jour de la Saint-Valentin, nous aurons au moins une rencontre axée sur « les nouveaux romantiques »…ou quand la romance sort du corset empesé (et éculé) de la mère Cartland pour entrer dans un 21ème siècle plus réfléchi. J’avais présenté la littérature rose dans le guide du scribouillard néophyte en pestant sur le manque de message et de profondeur de ce type de littérature. Voir le changement s’opérer, voilà qui a de quoi intriguer…autant le dire tout de suite, cette rencontre m’intéresse ! Mais pas sûre de pouvoir y assister…car ce sera le 14 février à 17h (sur la scène rouge)

Ensuite, la Foire rend la pareille à la Boekenbeurs, laquelle avait mis la littérature francophone à l’honneur (mais si, souvenez-vous). Bruxelles s’offrira donc un long « Flirt Flamand » car des rencontres avec divers auteurs du Nord viendront émailler les 4 jours de la foire. Il y aura même une rencontre centrée sur « Bruxelles comme décor de thriller » où l’on pourra comparer les visions différentes sur la capitale de l’Europe, selon qu’on vienne du Nord ou du Sud du pays. Là, c’est sûr, vous vous dites que ça a tilté sur mon radar…et pour cause : l’auteur du Sud est une autrice et son livre s’intitule « Ring Est » , traduit il y a peu en « Ring Oost » 🙂 J’aurai en effet le plaisir de rencontrer Emmanuèle Sandron, traductrice, qui viendra représenter Luc Deflo, auteur de « A toi de voir » (« Aan jou de keuse ») qui nous a malheureusement quitté un peu avant les fêtes. Ce sera samedi 16 février à 11h (dans le pavillon flamand).

Enfin, et ça n’est pas la moindre des annonces : les rênes du prix Fintro passeront cette année à François Filleul, le grand vainqueur de la seconde édition avec ses « Poissons Volants » qui nous emmèneront en Espagne, loin de Bruxelles donc (quoique, certaines scènes… mais je n’en dis pas plus !). François sera mis à l’honneur comme il se doit lors de la nocturne du polar, le vendredi 15 février, où il partagera la scène Fintro avec Paul Colize et Marie Saur pour une rencontre « Roman Noir, entre Québec et Belgique » (18h -suivie d’une séance de dédicaces), puis le lendemain samedi 16 où il foulera à nouveau la scène Fintro, mais cette fois avec la solaire Barbara Abel pour une « rencontre autour du Prix Fintro » (15h – suivie d’une séance de dédicaces).

Mais ça n’est pas tout, bien sûr ! Comme toujours, il y aura de très beaux noms lors de cette Foire du Livre. Cependant, et je suis sûre que vous ne m’en tiendrez pas rigueur (et puis, de toute façon, c’est mon blog, na ! 🙂 ), je me focaliserai sur les auteurs belges, d’autant plus que les dates de dédicaces ne sont pas encore toutes sur le site :

  • Nadine Monfils, qui vient présenter son dernier-né…un Nestor Burma, rien que ça ! Elle sera là dès vendredi pour une rencontre autour de Léo Mallet et, autant vous le dire tout de suite, avec cette nana-là, ça swingue tout de suite (mais prenez garde, car Léon veille !).
  • Paul Colize, bien sûr ! Notre plus grand auteur de polar (il frôle le mètre nonante, le bougre) nous revient pour notre plus grand plaisir avec « Un Jour comme les Autres », qui en plus d’être roman noir, flirte paraît-il avec la blanche. Il arpentera lui aussi les allées de la foire dès ce vendredi, entre rencontres et dédicaces (notez cependant déjà le slot de samedi 12h30-14h30)
  • Barbara Abel, qui sera là non seulement pour le Prix Fintro (c’était notre présidente 2018), mais aussi pour la présentation de « Duelles », l’adaptation cinéma (!!! WAAAW) de son roman « Derrière la Haine » (si vous ne l’avez pas encore lu, courez !), mais aussi tout plein de dédicaces (venez tôt parce qu’elle déplace les foules !)
  • Jean-Luc Cornette, l’auteur multi-facettes (scénariste, dessinateur, etc) qui, si je ne me trompe aura lui aussi des rencontres et des dédicaces. Il sera là sans aucun doute avec sa « Perle », adaptation BD de Steinbeck !
  • Géraldine Rémy, la plus inspirante des licornes, et grande gagnante du marathon de la Foire, puisqu’elle sera là les quatre jours ! (mercredi 10h30-12h30, samedi 16h-18h, dimanche 14h-16h)
  • Yves Laurent, les joyeux trublions du polar bruxellois (j’avais parlé d’eux ici), eux aussi grands gagnants du marathon…ils ont leur stand et seront là TOUT LE TEMPS (des rocs, ces deux-là)
  • Caroline De Mulder, pour des rencontres dans nos deux langues et des dédicaces.
  • Patrick Delperdange, sans aucun doute (pas possible autrement), Sarah Berti (j’espère), et plein plein plein plein plein d’autres super auteurs belges encore !
  • Et puis, quelque part au milieu de ce déferlement d’enfoirés du livre de Bruxelles, je viendrai aussi apporter ma petite dédicace à l’édifice. Ce sera samedi 16, de 16h à 18h…et juste pour vous donner un petit conseil de bon aloi : si vous débarquez à ce moment-là, vous aurez même trois auteurs pour le prix d’un puisque je partagerai le stand avec François et ma chère Géraldine 😉

Bref, tout ça pour dire : si vous êtes Belges, VENEZ ! c’est le moment de découvrir vos auteurs, du Nord comme du Sud, et si vous n’êtes pas Belges, VENEZ quand même ! Bruxelles est si belle, Tour & Taxis un site merveilleux et vous risquez de vous tailler une belle tranche de rigolade avec une brochette d’auteurs qui ne se prennent pas au sérieux (mais qui sont de sérieux talents) !

commentaires

  1. Programme alléchant, je vais essayer de venir.
    Et puis comme ça je serai près de Laeken (je doute qu’il soit rose à cette époque mais ce sera une bonne approche)
    Quoi qu’il en soit: profite, profite et profite encore de ces bons moments 🙂

  2. Oth et le romantisme de la saint Valentin ?
    Euh, oth est surtout dans la magie, les boucles temporelles et certaines romances de Noël 🎄.
    Euh, il n’y a pas de téléfilms de St Valentin à la St Valentin ?

  3. Pour avoir lu RING EST avec un vif plaisir (je l’avais acheté à sa parution, suite à la recommandation enthousiaste d’Alma), je ne veux pas manquer l’occasion de vous souhaiter une belle nouvelle année littéraire.
    Je serai attentif à la sortie du prochain opus.
    Cordialement.

  4. Bonsoir ! Quel beau programme ! Je vais regarder les livres de certains auteurs qui me sont encore inconnus… Tu ne seras pas présente le dimanche ?

    • non, ce n’est pas prévu…maintenant, je n’habite pas loin, je pourrais faire un saut si jamais 😉 – pour les auteurs inconnus, j’ai entendu beaucoup de bien d’un livre (belge, bien sûr) de Lorenzo Cecchi : « Paul, je m’appelle Paul », chez Lilys editions. Je me laisserais bien tenter 😉

Répondre à Photonanie Annuler la réponse.