Le Repos de la Guerrière

Mardi, jour de livraison hebdomadaire des aventures de Margaux Masson. Un prologue par-ci, un chapitre par-là et petit à petit ma Vipère se fait son nid.

Cette semaine devait marquer l’arrivée du chapitre 11.

La Grande Illusion.

Oui, c’est le titre. A bien y réfléchir, ce devait être aussi un présage parce que, de onzième chapitre, il n’y aura point. Du moins, pas cette semaine. Peut-être pas la semaine prochaine, non plus. Ce n’est pas que la source soit tarie, non, rassure-toi, Margaux est toujours en mode warrior et m’a bien fait savoir, avec sa verve et sa fougue habituelles, où elle comptait nous emmener cette fois. Et à dire vrai nous – elle et moi, je veux dire – on y était déjà. Sauf que, depuis…ben, je l’ai un peu abandonnée au détour du 242ème mot pour me précipiter dans les bras d’Aubry.

Ouais, bon, ça va, pas la peine de me fusiller de ton regard noir, je l’ai pas balancée dans le caniveau, non plus. Elle va s’en remettre, la petite. C’est juste temporaire, le temps de rafistoler deux trois bazars, revisser des brols et balancer quelques petites rustines de scribouillasse et j’envoie l’A3 de mon juge filer droit sur le Ring (Ouest, bien sûr). Tu croyais quoi, toi ? que j’allais, comme ça, larguer ma Margaux chérie entre la poire et le fromage ? Taratata ! C’est que j’ai appris à l’aimer, ma guerrière, et que j’ai bien envie d’en savoir plus, moi aussi (bon, ok, j’avoue, j’en sais un petit peu plus que toi, privilège de Scribouillasse, mais je t’assure qu’il me reste aussi un tas de trucs à découvrir).

Alors, si tu te demandais ce qui allait advenir de ce panier de crabes, tu peux tout de suite aller dormir sur tes deux oreilles : la Vipère, elle va continuer rester durer (comme on dit par ici) et je serais une sacrée klet* si je n’allais pas avec elle au bout du chemin voir si on y est !

*idiote (prononcez klète)

En attendant, considère ceci comme le repos de la guerrière. La Vipère fourbit ses armes, elle a pris quelques vacances. Elle sera de retour en octobre (pour mon anniversaire 🙂 )

Et même que je vais te dire que c’est la même chose pour le Guide du Scribouillard Néophyte. L’épisode 1 est dans les valises…enfin, dans ma tête, quoi…et je compte bien te le sortir dans la foulée. Alors, n’hésite pas à aller voter / commenter / conseiller les sujets que tu voudrais voir dans les vidéos suivantes !

 

2 réponses à “Le Repos de la Guerrière

  1. Jamais je n’ai pensé que tu la laisserais tomber, le personnage est trop attachant et son histoire tellement bien ficelée, que ça serait du gâchis! Et puis c’est évident: tu es écrivain (je déteste la féminisation d’écrivain et auteur) tu écris comme tu respires alors aucun souci, je l’attendrai (avec impatience) elle reviendra pour mon anniversaire aussi 🙂 et ça sera un beau cadeau.
    Repose toi bien, profite de ton bonheur 🙂
    Klet, j’adore, je m’en resservirai!!!

    Aimé par 1 personne

    • Je n’aime pas non plus les féminisations inutiles (d’où la « scribouillasse ») et je grince quand je lis « autrice » (si si, je te jure, c’est le féminin qu’ils y ont trouvé!), quant à écrivaine, la seule chose que je vois, c’est « vaine ». Pas vraiment flatteur…
      Oh, tu es d’octobre aussi ? bon, ben, faudra me donner une indication pour que je puisse te hurler un énorme JOYEUX ANNIVERSAIRE !!! 🙂
      Et si tu veux parfaire ton utilisation de klet, tu peux même dire « alleï, c’est klet » quand un objet tombe par terre ou « klet, mariette ! » , c’est un peu notre « paf, pastèque ! » 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s